• Eddy

Aephanemer - Prokopton

Dernière mise à jour : 19 nov. 2019

Le 22 mars, les Français de Aephanemer sortaient Prokopton, leur troisième album studio, sur leur propre label : Primeval Records. Suite à leur signature avec le label autrichien Napalm Records, ils ont décidé de sortir une version deluxe de l’opus le 25 octobre. C’est de cette dernière version que je vais vous parler dans ma chronique.


Le groupe

Aephanemer est un quatuor originaire de Toulouse, en France, fondé en 2014. Initialement formé par Martin Hamiche comme projet solo, il décide de recruter Marion Bascoul au chant et à la guitare rythmique, Mickaël Bonnevialle à la batterie et Anthony Delmas à la basse. La formation se sépare de ce dernier pour le remplacer par la bassiste Lucie Woaye-Hune en 2017.


Ils ont représenté la France lors du Wacken Metal Battle en 2018, une compétition annuelle organisée par le festival légendaire de metal Wacken Open Air en Allemagne.

Leur style musical est un death metal mélodique avec un petit côté symphonique et épique. Au mois d’août, les Toulousains font la première partie du groupe écossais Alestorm pour deux dates européennes. Cette collaboration se poursuit, car tout le mois de novembre, ils ouvriront pour eux pour la tournée à travers le Canada. Cette tournée commença le 1er novembre par un concert à l’Impérial Bell de Québec.


Photo officielle de la promo de l’album Prokopton. De gauche à droite : Mickaël Bonnevialle (batterie), Lucie Woaye-Hune (basse), Marion Bascoul (chant/guitare rythmique) et Martin Hamiche (guitare solo) Source : www.aephanemer.com



L’album

Cette version de Prokopton, fraîchement sortie sur leur nouveau label Napalm Records, contient deux disques; le premier avec neuf compositions et le deuxième avec huit de ces compositions, enregistrées en version instrumentale. Seul le morceau Path of the Wolf, qui clôture cet album, n’est pas présent en version instrumentale. Deux vidéoclips sont sortis : Bloodline et The Sovereign. Cet opus est un petit bijou du genre et on sent la belle complicité musicale et l’alchimie qui règne entre les membres du groupe. Ça fait longtemps que je n’ai pas été charmé à ce point par un album de métal, surtout d’un groupe dont j’ignorais l’existence. Je suis conquis et je vais les suivre de près! Les compositions sont techniques et on a l’impression d’écouter un album d’un groupe de death métal mélodique scandinave avec beaucoup d’expérience alors qu’il s’agit d’un jeune groupe français. Rien que pour ça, je leur lève mon chapeau. Prokopton est une pure réussite, un régal pour les oreilles!


Les informations inutiles d’Eddy

-La pochette, comme celles de leurs deux albums précédents, est une réalisation de Niklas Sundin (guitariste de Dark Tranquillity). Ce dernier possède Cabin Fever Media, qui crée des pochettes et des livrets d’albums et de DVD pour des groupes comme Arch Enemy, In Flames, etc...

-J’ai la chance de les avoir vus en première partie d’Alestorm lors de leur première date de la tournée canadienne à l’Impérial Bell de Québec. Leur prestation était excellente. Le public qui ne connaissait pas le groupe a été conquis, et cela s’est ressenti par l’ambiance et la chaleur des nombreux métalleux présents ce soir-là. Il faut dire que Marion Bascoul a mis le public tout de suite à l’aise en disant « Nous sommes tellement contents d’être chez vous, chers cousins Québécois ». J’étais content de les découvrir en live et j’ai hâte de les revoir!


Le choix d’Eddy

-Prokopton : premier morceau éponyme de l’album. L’introduction est comme l’intrigue de cet opus et on est déjà transportés dans le monde musical des Toulousains. Le chant de Marion Bascoul est brutal et intense, un peu à la manière d’Angela Gossow d’Arch Enemy. Elle a une belle présence. Le titre est un subtil mélange de métal extrême : mélodique et agressif à la fois.

L'album est bon dans son intégralité, mais je vous suggère d'écouter les autres titres suivants :

-Snowblind.

-At Eternity’s Gate

-Back Again : Cette rapidité et cette technique....

Bref...

Prokopton est un album surprenant, très mélodique et tellement efficace! Les mélodies sont accrocheuses et tous les instruments sont équilibrés à la perfection. Le fait d’avoir les versions instrumentales sur cette édition est un plus très intéressant, car il permet de découvrir les morceaux sous un autre angle. Ce groupe va très certainement aller loin, en tout cas ils le méritent et pour un groupe français, c’est assez rare de s’aligner aussi bien que des groupes scandinaves. La production est excellente et nous sommes sous le charme des compositions dès la première écoute.


-Pour fans de : death metal mélodique suédois et finlandais (Children of Bodom, Arch Enemy, Ensiferum, etc.)

-Liste des chansons :

1.Prokopton

2.The Sovereign

3.Dissonance Within

4.Snowblind

5.At Eternity’s Gate

6.Back Again

7.Bloodline

8.If I Should Die

9.Path of the Wolf

Disque 2 : Mêmes titres en version instrumentale, Path of the Wolf en moins.

-Ma note : 8,5/10


222 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout