top of page
  • Photo du rédacteurEddy

Rétrospective 2023 - Mes disques préférés - Partie II

Isaak - Hey


-Genre : Stoner rock/ Heavy rock

-Pays : Italie

-Label : Heavy Psych Sounds

-Date de sortie : 31 mars

-Pour fans de : Kyuss, Red Fang, Orange Goblin, Queens Of The Stone Age, Royal Blood, Mustasch...


Fan de stoner rock et de gros fuzz ? Cette sortie est définitivement à mettre dans tes oreilles ! Isaak est un quatuor originaire de Gênes qui renait des cendres du groupe Gandhi's Gunn (2007-2011). Mélodique et d'une énergie folle, le mur de riffs de guitare sonne comme du velours à mes tympans. La scène italienne regorge de talents bruts et Isaak en fait partie ! Hey a été une véritable révélation pour moi et se hisse dans le haut du classement des opus qui m'ont fait le plus vibrer l'an dernier.


Morceaux préférés : Mirable B, Hey, OBG, Over The Edge, Dormhouse, Goodbyes Are Always Very Sad



Khan - Creatures


-Genre : Heavy psychédélique/Stoner/Post-rock/Post-metal

-Pays : Australie

-Label : Autoproduction

-Date de sortie : 28 février

-Pour fans de : King Buffalo, All Them Witches, Russian Circles, Elder


La palme de l'album qui m'a le plus transcendé est décérnée à Creatures, qui fut un

véritable choc dès la première écoute. Etant un grand fan de King Buffalo, j'ai trouvé le même genre d'ambiance et d'émotions. C'est beau, riche et complexe, c'est trippant, il y a un côté grunge/post-rock mélancolique qui me fait voyager vers des contrées cosmiques. Bref, tout ce que je recherche dans la musique est présent et ces brillants musiciens m'ont fait passer des moments inoubliables lors des nombreuses écoutes de ce diamant brut. Chaque composition est plus surprenante que la précédente. La production est hallucinante et la déferlante d'énergie détruit tout sur son passage comme une vague à la force tranquille et poétique. "Calm like a bomb" comme disent les anglophones ! Ils l'ont l'affaire les Australiens...


Morceaux préférés : Slow, How Old, Follow, Eyes, Lungs, Arms & Mind, Confusion, Creatures



King Gizzard And The Lizard Wizard - PetroDragonic Apocalypse


-Genre : Thrash/Prog metal

-Pays : Australie

-Label : KGLW

-Date de sortie : 16 juin

-Pour fans de : King Gizzard And The Lizard Wizard et expériences uniques !


PetroDragonic Apocalypse ou Dawn Of Eternal Night : An Annihilation Of Planet Earth And The Beginning Of Merciless Damnation est le 24ième album du groupe. King Gizzard, cette formation à la fois hyper prolifique et dont l'inventivité ne s'essoufle jamais épate à chaque fois. Entre les tournées mondiales, la discographie impressionnante : en 2017 et en 2022 ils sortent réspectivement 5 albums chaque année et la sortie de nombreux bootlegs en vinyles, les musiciens sont de véritables machines !

Ils jonglent avec les styles musicaux et leur productivité et créativité sont hallucinantes. Je suis un aficionada de cette formation depuis que j'ai découvert l'album Flying Microtonal Banana en 2017 et surtout lors de leur performance en mars 2018 à l'Aeronef de Lille. Leur univers est unique et fascinant.


PetroDragonic Apocalypse est la suite logique de Infest The Rat's Nest sorti en 2019, seul autre album metal du groupe qui propose habituellement du rock psychédélique, du garage rock, de la pop psychédélique ou du néo-psychédélia (entre autres). Contrairement à ITRN, les compositions sont plus longues et plus techniques avec des changements de ryhtmes, se rapprochant plus du metal progressif. C'est un album concept avec comme toile narrative les survivants d'une Terre post-apocalyptique qui, à la suite d'un accident lors d'une incantation, transforment un simple lézard en créature gigantesque semant la destruction sur son passage.

Sur la face D de la version vinyle, l'artiste Leah Senior, déjà présente sur l'opus Murder Of The Universe, raconte en détail cette histoire.

Les pièces sont magistrales et la qualité d'écriture des musiciens brillent encore une fois. Tout ce que touchent les Melbourniens se transforme en or massif ! Mon album metal de 2023, mais je ne suis pas très objectif étant donné que c'est un de mes groupes préférés tous genres confondus.


Morceaux préférés : Motor Spirit, Supercell, Gila Monster, Flamethrower



Liquid Orbit - Spontaneous Floating Rock Creations


-Genre : Space rock psychédélique/Prog'

-Pays : Allemagne

-Label : Nasoni Records

-Date de sortie : 25 avril

-Pour fans de : Space Rock, Rock psychédélique et progressif des années 70, The Doors, Deep Purple


J'ai découvert ce groupe grâce à Sarah Moore Lindsey du groupe Book Of Wyrms qui l'avait mis dans ses recommandations d'albums. Le groupe est très peu connu et gagne vraiment à l'être. Liquid Orbit propose un space rock avec des claviers et effets sonores planants. Les musiciens arrivent à recréer l'essence même du psychédélisme des années 70. La voix de Sylvia Köpke est envoûtante et c'est un véritable voyage cosmique qui vous attend à l'écoute de ce merveilleux opus. Les musiciens ont réécouté des enregistrements de nombreux jams qu'ils avaient immortalisé et ont décidé de prendre le meilleur pour sortir Spontaneous Floating Rock Creations. Organique, intense et spontané, cette galette va plaire autant aux musiciens confirmés qu'aux nostalgiques des années soixante-dix.


Morceaux préférés : The World Is A Huge Space, So Slow, Walk That Highway, The Machine Inside You



Margarita Witch Cult – Margarita Witch Cult


-Genre : Doom/Heavy Rock

-Pays : Angleterre

-Label : Heavy Psych Sounds

-Date de sortie : 21 avril

-Pour fans de : Green Lung, Orange Goblin, Uncle Acid & The Deadbeats


Premier album pour ce trio originaire de Birmingham, berceau du heavy metal qui a vu la naissance de Black Sabbath. Signé sur le mythique label italien Heavy Psych Sounds que j'affectionne particulièrement, Margarita Witch Cult propose un doom mélodique aux riffs gras et addictifs, avec une touche de heavy metal et de classic rock. Le tout divinement bien balancé, dans la plus pure tradition de la NWOBHM, en version stoner !

Rien à jeter sur cette petite pépite du genre qui est composé de morceaux bruts de décoffrage et qui livrent la marchandise ! Cette formation est à suivre de près et j'ai déjà hâte d'entendre plus de leur part.


Morceaux préférés : Diabolical Influence, Death Lurks At Every Turn, The Witchfinder Comes, Be My Witch, Lord Of The Flies




Modder - The Great Liberation Through Hearing


-Genre : Sludge instrumental

-Pays : Belgique

-Label : Lay Bare Recordings

-Date de sortie : 17 novembre

-Pour fans de : stoner/sludge instrumental et amateurs de lourdeur fuzzée !


J'ai découvert ce groupe grâce à la toile ! C'est avec leur premier album éponyme sorti en 2021 que je me suis familiarisé avec le macrocosme musical des Gantois. Cet opus m'avait vraiment transcendé et je l'ai écouté avec un réel engouement pendant plusieurs mois. Un sludge instrumental avec une guitare électrisante, qui tournent parfois en "loops", ce qui permet de créer une sensation hallucinante et répétitive qu se marie parfaitement avec leur style.


The Great Liberation Through Hearing est dans la même veine que son prédécesseur avec une agressivité qui parfois se dirige vers la musique techno ou le metal industriel (Fear Factory) grâce à sa lourdeur mélodique. Le futur et le monde des robots me viennent également à l'esprit quand je me concentre sur la musique de cet opus ! C'est la beauté de la musique instrumentale ; chacun peut y trouver des éléments différents et faire fonctionner son imagination. J'espère qu'ils passeront un jour par le Québec car j'aimerais vraiment voir ces musiciens talentueux se produir sur scène. En plus ce sont des compatriotes...


Morceaux préférés : Belly Ache, Doom Denker, Feral Summer



Mon Amie Souffrance – Club Social [EP]


-Genre : Rock Instrumental

-Pays : Ville de Québec !

-Label : Autoproduction

-Date de sortie : 7 avril

-Pour fans de : rock instrumental/expérimental, Baron Crâne (voir plus loin sur mon blog)


Mon Amie Souffrance est un projet instrumental de musiciens de Québec qui sont généralement associés au Pantoum et qui sont tous actifs au sein de la scène musicale locale, dans d'autres formations. Le groupe est composé de Sébastien Delorme (Saint Martyrs) à la guitare, Vincent Gaboury (St-Elias) à la guitare, Claudia Gagné (La dame Ovale, ex-Gab Paquet, ex-Keith Kouna) à la basse et de Daniel Hains-Côté (Narcisse, La dame Ovale) à la batterie.


L'EP, composé de quatre pièces, sublime les genres : stoner, jazz, post-rock, et j'en passe... les diverses inspirations du quatuor se mélangent pour un résulat homogène jouissif. La musique de Mon Amie Souffrance est expérimentale et l'auditeur, le temps d'un peu plus de 20 minutes, est transporté dans son univers tantôt mélancolique, tantôt furieusement énérvé mais jamais ennuyant !


J'ai un penchant pour la musique instrumentale car elle laisse plus de place à l'auditeur pour l'imagination et elle crée un côté mystérieux qui me plaît énormément. Club Social est un exemple parfait et je suis sur qu'il plaira aux mélomanes les plus difficiles.


Le morceau "Pape jouet" est une petite perle ! La guitare menaçante et ce riff musclé aux parfums stoner rock qui balaye tout sur son passage m'ont littéralement jeté à terre. J'ai écouté cette pièce en boucle lors de cette belle découverte. Du caviar pour les tympans les plus exigeants !

Ils ouvriront pour le lancement du nouvel album du groupe Les Evadés au Pantoum de Québec le 5 avril prochain. A vos agendas !


Morceaux préférés : Wikicide, Fol à gogo, Pape jouet, Les bouts d'chou de la colère. L'EP au complet finalement :)




Mutoïd Man - Mutants


-Genre : Sludge

-Pays : USA

-Label : Sargent House

-Date de sortie : 28 juillet

-Pour fans de : High On Fire, Mastodon, Baroness, Red Fang, Torche


Le trio originaire de Brooklyn est composé de musiciens confirmés, à savoir: Stephen Brodksy au chant et à la guitare (Cave In, Converge, Old Man Gloom), de Ben Koller à la batterie (Converge, Killer Be Killed, All Pigs Must Die) et de Jeff Matz (High On Fire) à la basse.

Le style musical proposé par Mutoïd Man est teinté de math rock, de hardcore, de rock psychédélique, de sludge, de rock progressif et de punk. Le tout avec une énergie débordante et une ambiance rock'n'roll qui en fait une des formations les plus prometteuses de ces dix dernières années.

J'ai écris une chronique complète sur l'album que vous pouvez consulter plus bas sur ce blog !


Morceaux préférés : Call Of The Void, Frozen Hearts, Broken Glass Ceiling, Siren Song, Unborn



Osees - Intercepted Message


-Genre : Garage rock/Synth rock/New wave

-Pays : USA

-Label : In The Red Records

-Date de sortie : 18 août

-Pour fans de : King Gizzard And The Lizard Wizard, Frankie & The Witch Fingers, Fuzz, Ty Segall, Viagra Boys, New wave


Intercepted Message est le 28ième album du groupe mené par le leader charismatique John Dwyer. Cette formation déjantée formée à San Francisco en 1997 est très active et sort des albums sur une base régulière mélangeant les styles comme le garage rock, le rock psychédélique, le rock expérimental et le synth rock comme dans l'album dont je vais vous parler aujourd'hui.

Intercepted Message est un disque où les claviers, les effets électroniques et la distortion sont mis en avant. Intense, énergique et partant dans tous les sens, cet opus est un ovni qui m'a séduit immédiatement. A mi-chemin entre Viagra Boys et King Gizzard, la musique proposée ici est d'une énergie folle, avec un vent de fraîcheur dont nous avons besoin dans la musique actuelle, trop souvent fade et insipide. La seconde partie du disque est beaucoup plus calme et sonne rétro années 80 époque new wave! Heureusement que des formations comme Osees existent encore pour nous confirmer que le rock n'est pas mort!


Morceaux préférés : Stunner, Blank Chems, Intercepted Message, Die Laughing, Goon




Population II - Electrons libres du québec


-Genre : Rock psychédélique/Space rock/Krautrock/Garage rock

-Pays : Canada - Montréal

-Label : Bonsound

-Date de sortie : 6 octobre

-Pour fans de : Osees, KG&TLW


Aux côtés de Fuudge, Electrons libres du québec et l'autre album québecois de l'album sur lequel j'ai le plus capoté ! Le trio originaire de Montréal est de retour, trois ans après son premier opus A La Ô Terre qui avait été salué par la presse et les mélomanes de toute la province. Le mélange des genres est sublimé de manière éclatante, accompagné de cette énergie explosive et de ce groove inimitable propre au groupe.


Cet album a été un véritable coup de foudre pour moi. Après avoir vu le trio sur scène au Pantoum lors du lancement du disque, je suis rentré chez moi en me disant que c'était probablement le spectacle qui m'avait le plus jeté à terre de l'année. Et rien n'a battu cela. Les musiciens sont des virtuoses ; chacun manie son instrument avec brio. Population II prouve que la scène d'ici est qualitative et peut sortir des albums qui frolent le génie !


Ils prennent le meilleur des genres et de leurs influences : jazz, funk, rock psychédélique, garage rock, space rock, krautrock et en font quelque chose de divinement bon pour vos petits canaux auditifs ! J'ai dû écouter Electrons libres du québec une vingtaine de fois et je ne m'en lasse jamais. Au contraire, d'écoutes en écoutes je retrouve des éléments dont je n'avais pas nécessairement prêté attention auparavant.


Morceaux préférés : Orlando, C.T.Q.S, Beau baptême, Tô Kébec, Lune Rouge, Rapaillé, Pourquoi qu'on dort pas




REZN - Solace


-Genre : Doom Psychédélique/ Doom Mélodique

-Pays : USA

-Label : Autoproduction

-Date de sortie : 8 mars

-Pour fans de : Spaceslug, Lume, Windhand, Monolord


REZN est un quatuor originaire de Chicago et leur musique a des allures de thérapie. En effet, leur signature musicale est un doom psychédélique, mélodique, voire atmosphérique qui soigne l'amê et laisse place à l'introspection de la plus planante des manières. Lent, enivrant et d'une lourdeur mélodique, Solace est un chef-d'oeuvre du genre qui vous permettra de lâcher prise. Installez-vous confortablement, mettez vous en mode avion et préparez-vous pour le décollage...Sensations apaisantes garanties ! Si vous aimez ce disque, ils ont également sorti un autre en 2023 en collaboration avec le groupe Vinnum Sabbathi : Silent Future, qui est dans la même ambiance et que je recommande chaudement.


Morceau préférés : Allured by Feverish Visions, Possession, Reversal, Stasis




Siena Root - Revelation


-Genre : Rock psychédélique/Folk/Rock progressif

-Pays : Suède

-Label : Atomic Fire Records

-Date de sortie : 24 février

-Pour fans de : Deep Purple, Thin Lizzy, Led Zeppelin, Classic rock, Blues Pills, Blues rock, Blackmore's Night, Fleetwood Mac, Uriah Heep


Actif depuis 1997 et ayant sorti son premier album en 2004, ce groupe originaire de Stockholm propose un subtil mélange bien balancé de rock psychédélique, de folk et de rock progressif. Autant de genres sublimés et respectés dans la plus pure tradition du rock'n'roll. Un délice pour les oreilles les plus exigeantes! Dès la première écoute, l'auditeur est captivé par la voix chaude et envoûtante de la charismatique chanteuse Zubaida Solid. Rapidement, on ressent les influences de pointures légendaires comme Deep Purple, Led Zeppelin ou encore Jethro Tull, avec une pointe de blues rock et un côté psychédélique que l'on peut retrouver dans d'innombrables groupes de "classic rock". La flûte traversière et les claviers Fender Rhodes sont les deux éléments qui font la plus value de ce disque extraordinaire, apportant un côté vraiment old school à l'ensemble de l'oeuvre.


L'énergie dégagée par leurs compositions est communicative et la production est hallucinante de qualité! Un grand album qui nous fait passer par diverses émotions comme la mélancolie, la joie et la nostalgie des plus belles années du rock à travers les âges. Un bel hommage à cette période remarquable de l'histoire de la musique.

Le disque contient onzes compositions originales toutes aussi belles les unes que les autres, où chaque instrument est sublimé à la perfection. De la première à la dernière note, on passe un excellent moment avec des passages tantôt acoustiques, tantôt légèrement plus lourds.


Morceaux préférés : Coincidence & Fate, Dusty Roads, Dalecarlia Stroll, Leaving The City, Madukhauns, Keeper Of The Flame




Sound Of Smoke - Phases


-Genre : Rock Psychédélique/Stoner/Blues rock

-Pays : Allemagne

-Label : Tonzonen Records

-Date de sortie : 24 février

-Pour fans de : Rock psychédélique des années 70, Morcheeba, Portishead


Deuxième album pour la talentueuse formation originaire de Fribourg. Encore un groupe qui mérite plus de reconnaissance, il y en a des centaines que je découvre sur la toile et qui n'ont malheureusement pas l'attention qu'ils devraient avoir. Un voyage planant et immersif au coeur des années 70 au programme de cet excellent disque doux et poétique. J'y ai trouvé également des inspirations trip-hop 90's genre Portishead ou Morcheeba! Une belle voix féminine au groove inimitable et des musiciens de talent, nostalgiques de ces belles années, le tout fonctionne à merveille. Du rock vintage à l'état sauvage et un moment de détente jouissive au bout' !


Morceaux préférés : Shadows, Ocean Drive, Empty Streets, Candy, Sheriff, Desert Road




The Crooked Whispers - Funeral Blues


-Genre : Doom psychédélique/Funeral doom

-Pays : USA

-Label : Ripple Music

-Date de sortie : 7 avril

-Pour fans de : doom au sens large


Prenez un doom traditionnel, ajoutez-y des éléments psychédéliques pour rendre le tout encore plus intense et prenant, à tout cela se greffe une voix horrifique que l'on a pas l'habitude d'entendre dans le genre. La voix d'Anthony Gaglia sonne comme celle d'un corbeau possédé et s'infuse parfaitement dans les compositions des Californiens, qui a un univers macabre et sale. Des éléments de funeral doom évidemment, en plus d'énormément de clins d'oeil à Tony Iommi, le riffmaster bien aimé de tous !


Morceaux préférés : Suicide Castle, Funeral Blues, Deathmaker, Crippled Shadow




The Death Weelers - Chaos And The Art Of Motorcycle Madness


-Genre : Sleaze'n'roll

-Pays : Ville de Québec!

-Label : Riding Easy Records

-Date de sortie : 25 août

-Pour fans de : Satan's Satyrs, A Karma To Burn, Motörhead, Peter Pan Speedrock, Electric Wizard, White Zombie


Amateurs de vitesse, de fuzz et de sensations fortes ? Cet opus est pour vous ! Le quatuor originare de Québec nous offre une bombe du genre. Un rock psychédélique/stoner instrumental graissé aux sensations fortes avec 'univers de la route, du satanisme et des motos comme toile de fond ! Voilà ce qui se trouve sur cette merveilleuse sortie que j'ai écouté autant sur les plateformes de streaming qu'en vinyle. Chaque composition est férocement addictive. Dans mon top 5 assurément...

J'ai rédigé une chronique complète de ce disque que vous pouvez trouver plus bas sur ce blog !


Morceaux préférés : Les Mufflers du Mal, Ride Into The Rot - Everything Lewder Than Everything Else, Brain Bucket, Open Road x Open Casket, Sissy Bar Strut – Nymphony 69




Therion - Leviathan III


-Genre : Metal symphonique

-Pays : Suède

-Label : Napalm Records

-Date de sortie : 15 décembre

-Pour fans de : Epica, Nightwish, Haggard


Dix-huitième album pour la formation mythique Therion qui se tournait vers le death metal au début de leur carrière, mais toujours avec un côté épique et opéra notamment grâce à l'utilisation de choeurs. Depuis 1996, ils ont changé de registre avec un metal symphonique, toujours aussi qualitatif que leur ancien catalogue. Leviathan III vient clôturer la trilogie commencé en 2021; trois albums en trois ans ! Si j'avais une petite critique négative, c'est que l'album est un peu tiré en longueurs. J'aurais éliminé quelques titres. Mais les morceaux que j'aime dessus sont des compositions d'anthologie !

Les compositions sont solides avec un côté mélodique maitrisé à la perfection.


Morceaux préférés : Ninkigal, Ruler Of Tamag, Ayahuasca, Nummo, Twilight Of The Gods




Weite - Assemblage


-Genre : Rock psychédélique instrumental/Space rock/Prog rock

-Pays : USA/Allemagne

-Label : Stickman Records

-Date de sortie 30 juinPour fans de : Elder


Nick DiSalvo et Mike Risberg, tous les deux membres du groupe Elder, se joignent au projet d' Ingwer Boysen du groupe High Fighter, qui est également musicien pour les concerts de delving, autre groupe de Nick. Un quatrième musicien se réunit au coeur de Weite ; le guitariste Ben Lubin.

C'est à l'hiver 2022, à Berlin, que Boysen a l'idée du concept : enregistrer un album ensemble sur une courte période de temps. L'alchimie entre les quatre virtuoses se fait sentir dès qu'ils commencent à composer ensemble. A tour de rôle ils s'échangent les instruments et partagent leurs diverses inspirations musicales. Assemblage a été enregistré lors d'une session intense d'une semaine dans le sous-sol d'une ancienne brasserie ! Leur amour commun pour le rock psychédélique des années 60 et 70, le krautrock et le jazz donne naissance à cet opus de quatre pièces instrumentales d'une beauté poétique coulant comme un long fleuve tranquille. Nick DiSalvo est un musicien d'exception et tout le contenu qu'il publie est toujours d'une qualité impressionnante.


Morceaux préférés : Neuland, Entzündet, Rope, Murmuration. Le disque s'écoute dans son intégralité, dans l'ordre, comme une suite logique. Il est difficile d'isoler des morceaux pour l'écoute.



Mentions honorables pour les sorties suivantes :


1782 – Clamor Luciferi

Cirrho – Cirrho

Domkraft – Sonic Moons

Frankie & The Witch Fingers – Data Doom

Giöbia - Acid Disorder

Karma Vulture – Something Better

Le Scimmie – Adriatic Desert

Moon Coven – Sun King

Nuclear Power Trio – Wet Ass Plutonium

Overkill – Scorched

Pink Floyd – Live Wembley 74

Psychedelic Porn Crumpets - Fronzoli

Renard Blanc – J'ai vu le soleil mourir et la lune le pleurer

The Hives – The Death Of Randy Fitzsimmons

The Ocean – Holocene

Warmen – Here For None

Witchskull – The Serpent Tide

187 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page