• Eddy

Nick Mason's Saucerful Of Secrets - Live At The Roundhouse

Dernière mise à jour : 6 oct. 2020

Étant un fan inconditionnel de Pink Floyd et de son univers musical, je suis à l’affût de la moindre sortie en rapport avec le groupe ou d’un de ses anciens membres. Je me faisais donc une joie à l’idée de ce nouveau disque enregistré en public.


Nick Mason, ancien batteur de la formation londonienne, sort un double album live d’une de ses performances avec son groupe, sous le nom de Nick Mason’s Saucerful of Secrets. L’enregistrement a été fait à la salle prestigieuse The Roundhouse, à Camden Town, célèbre quartier londonien. C’est à cet endroit même qu’en 1966, Pink Floyd était à l’affiche d’un concert en compagnie de Soft Machine ayant marqué l’inauguration de ce temple de la musique psychédélique des années 60 et 70.


Le groupe

Formé en 2018, Nick Mason’s Saucerful Of Secrets a pour objectif de jouer les premières œuvres de Pink Floyd, peu jouées en spectacle. Comme l’a dit Mason dans la presse, il ne veut pas d’un énième groupe de covers ni jouer les classiques comme «Comfortably Numb», «Time» ou «Money». Il laisse ces volets à Australian Pink Floyd Show et à ses anciens collègues Roger Waters et David Gilmour. Comme la plupart des gens ont découvert le groupe avec la sortie de Dark Side of the Moon, il cherche à faire connaître la période d'avant 1973, moins connue du grand public. Ces sept albums, des chefs-d’œuvre de la musique psychédélique/space rock, ont marqué la musique à jamais.


L’album

Enregistré en mai 2019, Live at the Roundhouse comporte 22 morceaux. Nick Mason, bien évidemment derrière les fûts, est accompagné de musiciens talentueux :

-Guy Pratt à la basse : musicien additionnel suite au départ de Roger Waters dans Pink Floyd, il a également accompagné David Gilmour en studio et en tournée.

-Gary Kemp à la guitare et au chant : ex-guitariste de la formation Spandau Ballet.

-Lee Harris à la guitare : Lee Harris, ex-membre du groupe The Blockheads.

-Dom Beken aux claviers : producteur, claviériste ayant déjà travaillé avec le regretté Rick Wright (Pink Floyd) ou encore Brian Molko (Placebo).


La qualité sonore est hallucinante, très fidèle aux compositions originales et au son de l’époque. On y retrouve une vraie ambiance psyché des années 60-70. Le choix des morceaux est judicieux et varié. De plus, certaines des pièces n’ont jamais ou presque été jouées en spectacle par Pink Floyd, par exemple Fearless ou If (une seule fois en 1966 pour cette dernière). Ils ont réussi à faire du neuf avec de l’ancien, ce qui n’est pas chose simple!


Setlist

1.Interstellar Overdrive (The Piper At the Gates of Dawn)

2.Astronomy Domine (The Piper At the Gates of Dawn)

3.Lucifer Sam (The Piper At the Gates of Dawn)

4.Fearless (Meddle)

5.Obscured By Clouds (Obscured By Clouds)

6.When You’Re In (Obscured By Clouds)

7.Remember A Day (A Saucerful Of Secrets)

8.Arnold Layne (Single)

9.Vegetable Man (The Early Years 1965-1972)

10.If (Atom Heart Mother)

11.Atom Heart Mother (Atom Heart Mother)

12.If (reprise) (Atom Heart Mother)

13.The Nile Song (More)

14.Green Is the Colour (More)

15.Let There Be More Light (A Saucerful Of Secrets)

16.Childhood End (Obscured By Clouds)

17.Set the Control For The Heart of the Sun (A Saucerful Of Secrets)

18.See Emily Play (Single)

19.Bike (The Piper At The Gates of Dawn)

20.One Of These Days (Meddle)

21.A Saucerful Of Secrets (Saucerful Of Secrets)

22.Point Me At the Sky (Single)


Les informations inutiles d’Eddy

-Nick Mason est le seul membre de Pink Floyd ayant participé à chaque enregistrement du groupe.

-Si vous jetez un œil au papier peint de la page de mon blog, vous y verrez une photo des quatre membres de mon groupe fétiche; Mason est le deuxième en partant de la gauche.

-Mason est un fan inconditionnel de voitures de collections. Il consacre la majeure partie de son temps à sa passion : il écrit des livres, participe à des expositions, et est passé à l’émission britannique Top Gear. Il possède une collection très impressionnante de bolides dont d’anciennes Aston Martin et Ferrari. Il a déjà participé aux 24 Heures du Mans.

-J’avais mon billet pour aller voir NMSOS à Eindhoven, il y a quelques mois. Le spectacle a été reporté, mais je vis au Québec maintenant. En espérant une tournée nord-américaine!

-Au Roundhouse sont déjà passés des artistes tels que Pink Floyd, Jimi Hendrix, The Doors, The Who ou encore The Ramones.

-Le spectacle a été immortalisé et se trouve en éditions CD+ DVD/Blu-Ray ou en vinyles.

-La période couverte est de 1967 à 1972, soit sept albums : The Piper At the Gates Of Dawn, A Saucerful Of Secrets, More, Ummagumma, Atom Heart Mother, Meddle et Obscured By Clouds. Cet enregistrement reprend des morceaux de tous ces albums, sauf Ummagumma.


Il manque juste (pour moi) deux morceaux incontournables de cette période qui auraient pu être joués : Cymbaline et Fat Old Sun. Mais c’est vraiment pour trouver quelque chose à dire, car une performance comme celle-ci, de 1 h 35, à 76 ans, c’est la classe internationale...

Ce disque est aussi un bel hommage à Syd Barrett, dont les compositions sont, pour moi, trop facilement oubliées. Il y a en effet cinq morceaux du premier album, presque entièrement composé par Syd, qui ne restera dans le groupe que jusqu’en 1968, année où il fut évincé et où il plongea dans la folie. Les morceaux Arnod Layne et Vegetable Man ont également été composés par le génie incompris qui fut la plume, le charisme, la force et l’identité du groupe au tout début de sa carrière.

Mason s’est entouré d’excellents musiciens. Les arrangements sont très respectueux des œuvres originales. J’imagine le sentiment que cela doit être pour eux de jouer avec un monument de la musique. On voit et on ressent l’immense plaisir qu’ils ont eu à jouer avec lui et de partager la scène.

Live at the Roundhouse a sa place dans la discothèque de tout bon fan de musique qui se respecte.


Mes choix

-Astronomy Domine : un classique indémodable, cette version est pleine d’énergie et la qualité de l’enregistrement donne une touche moderne à l’œuvre! Comme si c’était une nouvelle écoute...

-Fearless: un de mes morceaux préférés, issu de l’album Meddle et jamais interprété en spectacle par Pink Floyd. L’ajout de piano par rapport à l’originale était audacieux, mais cela se fond parfaitement avec l’ambiance de l’œuvre.

-Obscured by Clouds: j’ai également redécouvert ce morceau d’une autre façon, et cette version est grandiose.

-Atom Heart Mother : c’est ici la partie VI du morceau qui est interprétée (Remergence), car l’originale est une pièce de 23 minutes qui est composée de six parties. J’aurais tellement aimé que cette chanson soit dans la B.O. d’Orange Mécanique. Ça colle tellement avec l’ambiance du film...Stanley Kubrick avait demandé la permission d’utiliser l’album pour le film, mais le groupe a malheureusement refusé. Quelle erreur!

-The Nile Song: assurément le morceau le plus «hard rock» du groupe. Une reprise par le groupe Voivod est sortie en 1993, sur l’album The Outer Limits.

-One Of These Days: souvent reprise par David Gilmour lors de ses représentations, cette pièce instrumentale me donne des frissons à chaque écoute, dès la première note de basse.



Bref...

Nick Mason fait revivre le début de carrière de Pink Floyd de façon magistrale. Nous sommes de retour dans l’insouciance des années hippies et de ses sonorités composées sous LSD. Gilmour et Waters avaient déjà leurs albums live incontournables (Live In Gdansk/Live In Pompéi et The Wall Live). C’est désormais au tour du troisième membre vivant d’avoir le sien... J’ai tellement hâte qu’ils annoncent une tournée nord-américaine avec, je l’espère, un passage par la Belle Province.


-Style: Rock psychédélique/Space Rock/Enregistrement live

-Maison de disque : Sony Music

-Note : 10/10!!!! Juste PARFAIT

274 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout