• Eddy

Antabus -Season Ender


La toute nouvelle et talentueuse formation Antabus sort son premier album intitulé Season Ender ce 26 février. Un subtil mélange de stoner et de rock psychédélique, infusé de blues pour cet album sincère qui marque la fin de la saison hivernale de la plus belle des manières. Un opus fuzzy-bluesy-rock en provenance directe des montagnes enneigées suédoises.


Le groupe

Antabus a vu le jour l'été dernier dans le petit village de montagne d'Åre, la station de sports d'hiver la plus ancienne et la plus réputée de Suède. Les cinq membres sont de fervents amateurs de snowboard et c'est cette passion commune qui les réunis. Un soir, après quelques verres de trop dans leur pub local, ils décidèrent de se lancer dans le projet de créer un groupe de musique ensemble. Antabus a vraiment trouvé son identité musicale quand Madeleine a rejoint le groupe en tant que chanteuse. Les membres sont âges entre 26 et 32 ans et la mixité des sexes (trois hommes/deux femmes) est intéressante surtout quand leur voix se mélangent et qu'ils chantent tous ensemble sur certaines chansons. Leurs bagages musicaux sont assez simples : ils ont joué un peu d'instruments chacun à l'école et c'est leur premier groupe à tous.

Leurs influences et inspirations musicales sont des groupes comme Uncle Acid & The Deadbeats, Witchcraft, Wand, Black Sabbath, Truckfighters, Dead Weathers,... Étant donné que le groupe a vu le jour pendant la pandémie, ils ont hâte de pourvoir présenter leur album sur scène!


La formation est la suivante :

-Lars Norin : basse/chant (assis, avec le verre sur la photo)

-Jonas Tollgren : guitare/chant (le barman sur la photo)

-Albin Kerfstedt : guitare/chant (le client sur la photo)

-Magda Odenstig : batterie/chant (assise à gauche)

-Madeleine Persson : chant/tambourin (à droite)

Crédit photo : Philip Alexandersson


L'album

Pochette réalisée par Magda Odenstig (batterie/chant)


Season Ender comporte six morceaux pour une durée d'un peu plus d'une demie-heure. Il est disponible uniquement en format digital sur leur BandCamp ou sur Spotify.

L'enregistrement s'est déroulé sur deux jours seulement dans des studios qu'ils ont loué à Östersund l'été dernier. Ils ont d'abord enregistré la batterie, la guitare rythmique et la basse ensemble. Ensuite, les voix, les solos et le reste a été ajouté pour finaliser le disque.


Au niveau des compositions, certaines ont été écrites par les cinq musiciens dans leur local de répétitions et Lars et Jonas ont amené des idées qui sont devenues des chansons pour le restant du disque. C'est également eux deux qui se chargent de l'écriture des textes qui parlent de la vie, de la nature, de la société, montagnes, et bien évidemment de l'amour !

Les morceaux Snowshark et Stonebridge ont été les premières à être composés.


Le radar analytique et intense d'Eddy

1.Snowshark : introduction tout en douceur avec cette ligne de basse, la batterie et la guitare s'ajoutent ensuite dans une sublime quiétude. Cette pièce est très bluesy, avec les cinq membres qui chantent ce qui rend l'ensemble à la fois complet et nuancé. Les claviers vintage années 60-70 rendent le côté rétro psychédélique aux saveurs Woodstockiennes extrêmement plaisant. Ces claviers se trouvaient dans le studio qu'ils ont loué. C'est Jonas, Albin et Madeleine qu'on peut entendre au chant.

La fin du morceau est marquée par un tempo de plus en plus rapide et une montée en puissance, ensuite tous les membres répètent le refrain ensemble “Snowwww Shark”! Quelques notes de guitares viennent mettre fin à cette composition remarquable.


2.Floating : on se laisse flotter tel un flocon solitaire tombant tranquillement du ciel avec cette balade mélancolique, sublime et accrocheuse. Les chœurs donnent de l'intensité et de la texture à l’œuvre. Petit coup de cœur pour le chant envoûtant de Madeleine Persson qui a un timbre de voix percutant et qui se marie parfaitement avec le genre musical proposé par les suédois. Elle a sa place parmi les grandes de la scène stoner comme les chanteuses des formations Acid King ou encore Blues Pills.

J'aime le côté grunge/alternative rock dans le chant de Jonas.


3.Happiness : pièce plus sombre et occulte avec une atmosphère pesante et lente propre au doom mais avec toujours un côté blues en toile de fond. Le petit côté Sabbath/Iommi dans la distorsion de guitare se fait ressentir aisément ! La voix de Madeleine me fait penser à celle de Grace Slick de Jefferson Airplane. Happiness est un mélange d'émotions, à mi-chemin entre psychédélisme et tristesse poétique. C'est Lars qu'on retrouve au chant également.


4.Stonebridge : un des premiers morceaux de cet opus à être composé. Le refrain est assez catchy avec ses paroles “Take my hand, tame me home, let me be, set me free”. Stonebridge a une ambiance punk et grunge avec son riff de guitare un peu plus crasseux qu'à l'habitude !

Le chant de Madeleine est intense et désespéré dans cette pièce ci. La voix masculine est interprétée par Lars.

Le solo de guitare à 3:54 vient clore le morceau avec son envolée de fuzz à gogo !


5.Fire In The West : petit plus pour le riff de guitare et sa sonorité desert-rock ! Un trip musical dans l'ouest américain !


6.Behind The Mind : on termine ce disque avec cette composition dans la même veine que l'ensemble de Season Ender : mélancolique, mélodique pour un blues rock assez pesant !


Les choix d'Eddy

-Snowshark

-Stonebridge

-Happiness


Les informations inutiles d'Eddy

-Le nom Antabus fait référence à un traitement qui permettrait aux alcooliques d'arrêter de consommer. Les membres du groupe ont un amour particulier pour la boisson !

-Un groupe de metal finlandais s'appelle également Antabus, donc si vous faites des recherches sur la toile, ne vous trompez pas !

-Étant des fans de snowboard, la moitié des membres du groupes ont déjà vécu au Canada pour des courtes périodes.

-Un grand merci à Lars Norin qui a gentillement répondu à toutes mes questions ! A very special thanks to Lars Norin for his time for answering my questions!

-C'est la première chronique que j'écris depuis que j'ai rasé ma barbe à zéro, j’espère que ma plume et mon inspiration ne sont pas parties dans la poubelle avec mes poils !


Bref…

Excellent premier album pour le groupe Antabus qui, je l'espère, aura le succès qu'il mérite. J'aime beaucoup la production qui fait à la fois garage et proprement travaillé. Les compositions sont originales et les mélodies accrocheuses pour cet opus que j'ai déjà écouté une dizaine de fois et dont la lassitude n'est jamais au programme. Leur approche musicale et leur sens du groove et du fuzz sont naturels et efficaces…

Ces jeunes musiciens sont talentueux et méritent la lumière !

Longue vie à Antabus !


-Genre : Stoner/Blues Rock/Néo-Psychédélique

-Note : 79/100

-Maison de disque : autoproduction

-Pour fans de : Windhand, Acid King, Uncle Acid & The Deadbeats

-Web : Bandcamp: https://antabustheband.bandcamp.com/releases

Facebook: https://www.facebook.com/Antabus-103557371815426

Instagram: https://www.instagram.com/antabustheband/

Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCZPA4hiWoWdwDljos5U6LBw



184 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout