top of page
  • Eddy

Elder - Innate Passage

Dernière mise à jour : 6 déc. 2022


Attention : candidat à l'album de l'année !

Le quatuor américain Elder vient de sortir son sixième opus intitulé Innate Passage ce 25 novembre. Le groupe n'a jamais cessé d'évoluer et de se réinventer d'album en album et propose ici un voyage musical intense et cosmique qui vous fera, le temps de l'écoute, décoller vers des sonorités proches de la perfection. Retour sur ce joyau auditif qui est déjà un classique pour moi !


Le groupe

Elder a vu le jour à Fairhaven, une petite ville côtière de la région de Boston, au Massachusetts, en 2005. A la base un trio, c'est en 2017 que le groupe ajoute un membre, à savoir Mike Risberg à la deuxième guitare et aux claviers. En 2019, un des membres fondateurs et batteur Matt Couto quitte l'aventure et est remplacé par Georg Edert.

La formation actuelle est donc la suivante : Nick DiSalvo au chant et à la guitare, Jack Donovan à la basse (qui remplace Chriss Mitchell en 2006), Mike Risberg à la guitare et aux claviers et Georg Edert à la batterie.


En 2006, un album split avec le groupe QueenElephantine où chacun enregistre quatre compositions, voit le jour sur le label Concrete Lo-Fi. Entre 2008 et 2020 sortent cinq albums studio ; Elder, Dead Roots Stirring, Lore, Reflections Of A Floating World et Omens. En 2021, une belle collaboration avec les Berlinois de Kadavar est née sous le nom d'Eldovar pour le disque A Story Of Darkness & Light. Les musiciens ont profité des annulations de tournées dûes à la Covid-19 pour enregistrer de la musique ensemble et unir leurs forces.

Elder s'est installé à Berlin depuis quelques années et donc ils ont profité de cette proximité pour écrire cet excellent enregistrement que je vous conseille vivement. Également à trouver dans leur discographie, une démo, deux EP et un live au mythique festival Roadburn.


L'identité musicale du groupe est un savoureux mélange bien dosé de stoner, de doom , de space rock, de rock psychédélique et de rock progressif. Leurs compositions sont habituellement longues et planantes en y explorant ces différents styles musicaux pour en tirer le meilleur. Ils se renouvellent sans cesse et leur son prend une maturité et de l'assurance au fur et à mesure de leurs sorties.


Sur la scène stoner/doom, les Américains s'imposent comme une valeur sûre et la base de leurs fans ne cesse de s'agrandir avec le temps. En 2022, ils entament une tournée européenne avec Pallbearer. Ils se sont produits sur les plus grandes scènes de festivals du genre : Desert Fest, Freak Valley, Psycho Las Vegas, Up In Smoke et Into The Void pour ne nommer qu'eux.

Les musiciens citent leurs plus grandes influences comme étant Colour Haze, Black Sabbath, Sleep et Electric Wizard.

Source : site officiel du groupe

De gauche à droite : Mike Risberg (guitare/claviers), Jack Donovan (basse), Georg Edert (batterie) et Nick DiSalvo (chant/guitare)


L'album

Inner Passage est composé de 5 chansons pour une durée totale de 53 minutes et 53 secondes !

L'album a un côté progressif assez présent, rappellant parfois des formations comme Opeth, Yes ou encore Dream Theater. Dans pas mal de riffs de guitare, j'ai également trouvé des similitudes avec le son de Tom Morello dans Rage Against The Machine, pour la lourdeur et le côté simple et efficace.

Voici ma description de cette œuvre, pièce par pièce :


1.Catastasis : pour la première fois dans la carrière d'Elder, un chanteur invité collabore sur ce morceau d'ouverture qui est d'une beauté mélodique incroyable. En effet, Behrang Alavi, vocaliste au sein de Samavayo marie ses performances vocales à celles de DiSalvo, qui sont encore plus poussées qu'à l'habitude. Les harmonies sont hallucinantes et le duo fonctionne à merveille. A partir de 8:55, nous avons le droit à un solo de guitare qui précéde un solo de synthétiseur cosmique, rappellant certaines sonorités de Pink Floyd, en particulier l'album Wish You Were Here.

Une composition d'exception qui commence les hostilités brillamment.


2.Endless Return : introduction futuriste avant l'arrivée d'un riff de guitare joué en spirales ce qui donne une impression étourdissante. Endless Return a un côté léger et aérien mélangé avec des sonorités progressives qui en fait une pièce qui s'apprécie de notes en notes. A partir de 6 minutes, nous partons vers des horizons psychédéliques avec la grosse basse et les notes de synthé futuristes.


3.Coalescence : la section rythmique (basse/batterie) est ici très intéressante avec un son post-rock solidement ficelé. Coalescence est comme une rivière tranquille qui coule d'une manière fluide. Au fur et à mesure que la chanson avance il y a une montée en puissance et l'intensité et la lourdeur s'intensifient. Le chant y est céleste et semble provenir d'une autre planète ! A 8:30, le synthé embarque pour ajouter un côté futuriste à l'œuvre.


4.Merged In Dreams – Ne Plus Ultra : le côté rock progressif prend ici tout son sens avec une envolée digne de Dream Theater (à 2:36) et les riffs de guitare signature John Petrucci : autant la vitesse que le son. C'est la pièce la plus consistante du disque et elle est dans la lignée des compositions de l'album d'Eldovar, probablement enregistrée dans la même période pandémique.

Les 4 dernières minutes sont plus mélancoliques avec une ambiance électronique qui nous plonge dans un futur lointain et une guitare hypnotisante pour une dernière envolée épique.


5.The Purpose : suite logique de la piste d'avant, il y a un fondu entre les deux chansons, avec les notes de claviers. On plonge toujours dans un univers space rock jusqu'à la note finale.


Les informations inutiles d'Eddy

-La pochette a, selon mon humble avis, un côté similaire à celle de l'album Infest The Rat's Nest de King Gizzard & The Lizard Wizard.

-L'album Lore, sorti en 2015, a été élu album de la décennie selon le site spécialisé The Obelisk.

-J'ai eu le même genre de sentiments en écoutant cette œuvre que celle de King Buffalo : Dead Star. Vous pouvez retrouver la chronique complète sur mon blog.


Bref...

Un candidat au titre de l'album de l'année. Un disque brillant, d'une créativité musicale aboutie et où il n'y a rien à jeter. Bravo Elder !

Genre : Psychedelic/Stoner/Doom/Space Rock/Rock Progressif

Maison de disques : Stickman Records/Armaggedon Shop

Pour fans de : King Buffalo, All Them Witches, stoner et rock psychédélique au sens large, prog'...

145 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page