• Eddy

Here Lies Man - Ritual Divination

Dernière mise à jour : 25 févr. 2021


Que donnerait Black Sabbath s'ils jouaient de l’afrobeat ? C'est comme ça que les membres de la formation Here Lies Man décrivent leur approche musicale innovante. Leur quatrième opus Ritual Divination est sorti ce 22 janvier et c'est à ne manquer sous aucun prétexte !


Le groupe

Here Lies Man est formé à Los Angeles par deux membres du collectif afrobeat originaire de Brooklyn Antibalas : Marcos Garcia (chant, guitare) et Will Rast (claviers) et un ancien membre Geoff Mann (batterie). A la basse, on retrouve Jp Maramba, musicien de jazz d'origine philippine qui a déjà joué avec des musiciens de renommée internationale comme Willie Nelson, De La Soul, LP,....

Aux percussions c'est le porto ricain d'origine Rich Panta qui apporte sa touche caribéenne.

Avant Ritual Divination, trois disques ont vu le jour : Here Lies Man en 2017, You Will Know Nothing en 2018 et No Grown To Walk Upon en 2019, tous sortis sur l'excellent label californien RidingEasy Records. A compter également dans leur discographie, un EP intitulé Animal Noises sorti fin 2017.


En 2021, le groupe est en formule quatuor : Marcos Garcia (chant/guitare), Geoff Mann (batterie), JP Maramba (basse) et Doug Organ (claviers). Ce dernier est un artiste polyvalent : producteur, ingénieur du son, multi-instrumentiste,...il a plusieurs cordes à son arc !


La particularité du son d'Here Lies Man est ce savoureux mélange d'heavy fuzz rock, d'afrobeat et d'art rock. L'identité musicale du groupe est unique, le résultat est surprenant et sublimement exploité.


Source : Higher Plain Music

De gauche à droite : Geoff Mann, Marcos Garcia, Doug Organ, JP Maramba


L'album

Ritual Divination, quatrième opus du quatuor américain, est composé de 15 chansons pour une durée d'une heure pile !




Les expérimentations rythmiques sont au cœur de ce disque avec les riffs de guitare inspirés ouvertement de ceux de Tommy Iommi de Black Sabbath, riffmaster et pionnier du son qui a influencé toute une génération de musiciens et sans qui, le doom et le stoner n'auraient probablement pas existé. On pourrait appeler le genre du « Jazz Sabbath » ! Le côté Sabbath est encore plus exploité que sur les trois albums précédents. Dans des morceaux comme « In These Dreams » ou « What You See », on entend particulièrement l'influence que le guitariste légendaire de Birmingham a eu sur HLM.


Le côté afrobeat résulte principalement dans les percussions typiquement africaines, mais également dans les effets de la voix. Des sonorités qui sont sans rappeler la formation The Budos Band , groupe instrumental américain qui a exploité des genres comme l'éthio-jazz, deep funk et jazz américain. Groupe que je vous invite à explorer également.


Ritual Divination est un album excessivement riche et complet , où une pièce peut prendre des directions musicales tellement variées. Le clavier a également son importance car le côté rétro donne un aspect encore plus intense. Ce disque est dans la continuité créative du quatuor barbu qui consiste à jouer la trame sonore d'un film imaginaire, où chaque chanson devient une scène.

Garcia a dit, à ce propos « C'est un périple psychédélique intérieur, l'album est le voyage ! L'invention et le but de la musique est de créer un rituel sonique pour lever le voile de l'espace intérieur et présager la vraie nature de la réalité »

Chaque album part vers des évolutions différentes, mais celui ci se démarque par le côté le plus stoner de leur discographie, avec une lourdeur plus présente que jamais.

Le batteur Geoff Mann apporte beaucoup à cet album avec son jeu très varié et ses rythmes endiablés.


Si je devais trouver un côté négatif à ce disque , c'est peut être qu'il est un peu long , 15 chansons pour une durée d'une heure , c'est légèrement tiré en longueur. Mais ça n'a pas vraiment de conséquences, à mes yeux, sur le côté qualitatif de cet enregistrement.


Les choix d'Eddy

-In These Dreams

-I Told You (You Shall Die)

-Underland

-What You See

-Night Comes

-Collector Of Vanities

-Cutting Through The Tether


-Genre : Heavy Psych Rock/ Afrobeat / Doom

-Note : 82/100 (oui , j'ai changé d'échelle!)

-Maison de disque : RidingEasy Records

-Pour fans de : stoner, fuzz, Black Sabbath, doom, afrobeats, mélomane à la recherche de nouvelles sensations!


Les informations inutiles d'Eddy

-Geoff Mann est le fils d'Herbie Mann, célèbre flûtiste de jazz américain qui incorporait des éléments de styles musicaux divers comme la musique africaine, afro-cubaine, moyenne-orientale, etc...

-Ce groupe me fait penser par moment au côté intemporel et rythmé de l'excellent opus El Camino des Black Keys.

-Une fois de plus, on remarque l'influence sans limite que Black Sabbath a sur la scène stoner/ doom / sludge !

-Leur maison de disques RidingEasy Records regorge de talents, je pense, entre autres à Spellljammer , Thomas V Jäger (du groupe Monolord), Hellfire (groupe de heavy que j'ai vu à l'AntiBar de Québec en première partie de Death Angel), Warish (plutot grunge) …

Je vous conseille d'aller voir leur chaîne Youtube : https://www.youtube.com/user/EasyRiderRecords


Bref...

Ritual Divination est un petit bijou d'ingéniosité et un trip musical intense et d'une approche rythmique profonde. On prend le meilleur des mondes entre les riffs Sabbatesque et le tempo d'albums comme Paranoïd ou Master Of Reality avec une bonne dose de fuzz et des rythmes afrobeats. Je l'ai écouté une dizaine de fois avant d'écrire cette chronique et je ne suis pas lassé du tout. Le genre de disque qui prend de plus en plus de sens, écoutes après écoutes. On adhère directement à l'ambiance et à l'univers de cette œuvre. J'ai hâte de pouvoir les voir en concert une fois que ce sera possible. Rejoignez-les dans ce trip musical hors du commun, vous allez embarquer assez rapidement !

Un groove explosif et un vent de fraîcheur dans l'univers du stoner rock !

https://hereliesman.bandcamp.com/album/ritual-divination


128 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout