top of page
  • Photo du rédacteurEddy

Acid Mammoth - Supersonic Megafauna Collision


La formation grecque Acid Mammoth et son doom à la fois pesant et mélodique est de retour avec son quatrième album, Supersonic Megafauna Collision. Sorti ce 5 avril sur le label italien Heavy Psych Sounds, ce disque va, à coûp sur, se retrouver dans les meilleures sorties du genre pour l'année 2024. Retour sur ce mastodon fuzzé à bloc!


Le groupe

De gauche à droite : Chris Babalis Jr, Chris Babalis Sr, Dimosthenis Varikos et Marios Louvaris.Source : Heavy Psych Sounds

Source : site officiel du groupe


Acid Mammoth est un groupe de doom metal originaire d'Athènes, en Grèce qui a vu le jour en 2015. Chris Babalis Jr. (chant et guitare) et Dimosthenis Varikos (basse), de bons amis du secondaire qui partagent une passion commune pour Black Sabbath et le heavy metal au sens large, décidèrent de monter un groupe ensemble. Après une série de jams et d'enregistrements, ils sont rejoins par leur ami commun Marios Louvaris (batterie) et Chris Babalis Sr (guitare soliste), le père de l'autre!


L'univers musical des quatre athéniens est marqué au fer rouge par un amour inconditionnel pour Black Sabbath et le doom : des riffs pesants et lents et une ambiance unique qui prend aux trippes. Mais ils ont toutefois leur signature auditive unique qui est un bel hommage et qui continue à faire vivre la musique de la formation mythique de Birmingham, pionniers et précurseurs du doom/heavy metal. On peut retrouver un nombre incalculable de groupes qui sont influencés par Black Sabbath sur la scène stoner/metal car c'est le groupe qui a tout commencé. Mais Acid Mammoth arrive à perpétuer l'héritage musical de la bande à Ozzy de la plus vibrante des façons et ça se ressent dans chaque note.


Avant celui-ci, trois disques ont vu le jour : Acid Mammoth en 2017, Under Acid Hoof en 2020 et Caravan en 2021. Un split avec le groupe de doom occulte originaire de Sardaigne, 1782, est également publié en 2020.


Les musiciens se sont produits dans les festivals les plus prestigieux : deux fois au DesertFest Belgique, DesertFest Londres, Sonic Blast Fest et Stoned From The Underground. Ils ont/vont également partagé la scène avec des formations de haut calibre comme Black Rainbows, Bongzilla, Hippie Death Cult, Mondo Generator, Nick Oliveri, juste pour cette année 2024. Une belle tournée en perspective...



L'album

Pochette réalisée par Branca Studio


Supersonic Megafauna Collision est composé de six pièces originales pour une durée totale de 42 minutes. Il a été enregistré, mixé et mastérisé au Descent Studio, en Grèce. La batterie quant à elle a été enregistrée aux Ritual Studios. La pochette a été réalisée par Pol du Branca Studio qui a également travaillé sur les autres albums et les t-shirts. Branca Studio a réalisé des visuels pour des produits dérivés d'At The Gates, Amenra, Black Sabbath, Brant Björk, Hällas, High On Fire, Kadavar,etc..


Mis à part Black Sabbath, dont l'influence majeure est indéniable, les musiciens citent également Led Zeppelin, Dust et Deep Purple mais aussi Electric Wizard, Monolord et Uncle Acid & The Deadbeats pour la scène doom moderne.


Avant la sortie officielle de l'opus, trois singles étaient disponibles à l'écoute pour patienter avant le grand jour, à savoir : Supersonic Megafauna Collision, Atomic Shaman et Fuzzorgasm (Keep On Screaming).



Le radar analytique et intense d'Eddy


1.Supersonic Megafauna Collision : on commence fort avec des roulements de percussion, accompagnés d'un riff de guitare lourd et non chalant. On entre tranquillement dans leur monde apocalyptique avant que la voix embarque à 1:55. Un timbre clair et monotone, caractéristique du chant typique d'Ozzy Osbourne période Black Sabbath qui, sur cet opus, colle parfaitement avec le son du groupe. Ce chant renforce l'expression de la folie et donne un côté sombre et obscur aux compositions. Ce morceau a un côté mélodique féroce et une force tranquille qui me surprend lors de chaque écoute. La pièce se termine avec un court solo de guitare qui finit par l'écho de ce dernier, jusqu'à la note finale. La qualité de production fait mouche dès la première écoute de ce fabuleux hymne doom!


2.Fuzzorgasm (Keep On Screaming) : le titre porte bien son nom car c'est une gigantesque dose de fuzz que l'on prend dans les tympans! Il y a un petit côté Uncle Acid & The Deadbeats dans cette pièce, autant dans les riffs que dans la structure de la composition. Le rythme de Fuzzorgasm est planant et a une approche psychédélique fascinante avec les claviers Yamaha v50. A 3:41, on a le droit à un solo de guitare organique et fluide du paternel, avec des beaux enchaînements d'accords, pour ensuite repartir vers une guitare mélodique.


3.Garden Of Bones : morceau psych-doom hypnotisant où les guitares ont un groove d'enfer et la vitesse d'éxecution plutôt lente, vient nous réconforter comme une couverture chaude un soir d'hiver. L'ambiance générale de la toune a un côté menaçant brillamment exécuté et se termine par une guitare acoustique à l'ambiance mélancolique.


4.Atomic Shaman : "Kill, kill, kill, kill them all !", crie un monsieur fâché!

Encore plus menaçante que la pièce précédente, Atomic Shaman garde la vitesse et la lourdeur présentes tout au long de l'album ce qui en fait un fil conducteur très efficace. La ligne de basse groovy à souhait ajoute de l'épaisseur à l'oeuvre, surtout à 2:44. A 3:13, le paternel nous offre un solo dantesque accompagné des roulements infernaux de Marious Louvaris qui, par la suite, s'en donne à coeur joie avec sa double pédale!


5.One With The Void : ballade aux allures d'interlude psychédélique qui donne une petite pause de fuzz à l'auditeur. Le côté occulte de la pièce est mis en avant principalement avec le chant qui est plus grave et qui crée une sensation hypnotisante qui apaise les esprits le temps d'un peu plus de 4 minutes. Les amplificateurs de guitares utilisés ici sont des Fender Twin Reverb. Selon Chris Jr, l'idée était d'enregistrer un "western satanique à la Tarantino", beau concept!


6.Tusko's Last Trip : ce morceau parle d'une histoire vraie, celle d'un éléphant adulte qui vivait au zoo d'Oklahoma pendant les années 60. Tusko est mort dans d'attroces conditions dûes à des expériences malsaines de deux psychiatres. En effet, ces deux brillantes personnes ont eu l'idée d'injecter une énorme quantité de LSD à l'animal pour voir si la perturbation occasionée est semblable à celle du "musth'. Le musth est un état des éléphants mâles qui revient de façon périodique où l'animal est agressif et fonce sur les autres éléphants, les girafes, les hommes ou les arbres. Le pauvre animal n'a évidemment pas survécu à cette surdose et est mort dans d'horribles souffrances.

Les expériences humaines sur les animaux est quelque chose dont les membres d'Acid Mammoth sont totalement opposés et cette chanson est un hommage à Tusko.

Cette pièce de 12 minutes dotée d'un fuzz jouissif est un beau clin d'oeil à l'animal avec son côté mélancolique et émotif qui nous fait réfléchir sur la bêtise humaine. L'auditeur est plongé dans cette vague de riffs tranchants mais également dans des parties plus calmes et mélodiques, notamment au millieu de la pièce. Une oeuvre complète et complexe avec des belles variations de textures et d'émotions pour clôturer Supersonic Megafauna Collision de la plus vibrante des manières.


Les informations inutiles d'Eddy


-Un grand merci à Chris Jr. d'avoir pris le temps de répondre à mes questions via messenger.


-C'est plutôt rare d'avoir un groupe avec le père et le fils ensemble et je trouve ça inspirant! Je suis sûr que la culture musicale du fils a hautement été influencée par celle du père. C'est un beau message d'espoir pour passer le flambeau d'une génération à la suivante.


-Des claviers Yamaha V50 ont été utilisés sur les morceaux Fuzzorgasm et sur Tusko's Last Trip, ce qui crée une ambiance rétro-psychédélique épique à gogo.




-Genre : Doom

-Label : Heavy Psych Sounds

-Pour fans de : Black Sabbath, Electric Wizard, 1782, Monolord, Uncle Acid & The Deadbeats, Windhand,...




153 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page