• Eddy

King Buffalo - Dead Star

Dernière mise à jour : 10 févr. 2021

Deux ans après leur excellent opus Longing To Be The Mountain, King Buffalo nous présente Dead Star (20 mars 2020). Trop court pour être un album et trop long pour être un EP, une seule chose est sure, c'est la qualité de cet enregistrement que je vous conseille d'écouter attentivement…



Le groupe

King Buffalo est un trio formé en 2013, originaire de Rochester, dans l'Etat de New-York. Leur musique est assez difficile à décrire mais je dirais planante, spatiale et apaisante. Ils décrivent leur univers musical comme "Heavy Psychedelic Rock".

Ils ont déjà tourné avec des grands noms comme Alice Cooper, All Them Witches, Brant Bjork, High On Fire ou encore Monster Magnet.

La formation est composée de :

-Sean McVay : guitare, chant et synthé (à droite)

-Dan Reynolds : basse et synthé (au milieu)

-Scott Donaldson : batterie et percussions (à gauche)

Source : page Facebook du groupe


L'album

Dead Star est le troisième album de la formation new-yorkaise après Orion en 2016 et Longing To Be The Mountain en 2018. Ils ont également publié une démo de trois titres intitulée sobrement Demo en 2013. Un enregistrement live a également vu le jour ce 12 décembre : Live At Freak Valley. Et pour terminer dans leur discographie ils ont sorti deux EP : King Buffalo en 2014 et Repeater en 2018.


Que ce soit sur leur page YouTube ou Facebook ou même leur Band Camp, Dead Star est considéré comme un EP. Vu la longueur de l'œuvre et le fait que ce soit un "album concept", je le considère plus comme étant un album.


Le groupe est passionné par l'univers de l'espace et Dead Star est un concept album autour de ce thème et, particulièrement, comme son non l'indique, à propos de cette étoile mourante.


Pochette réalisée par l'artiste anglais Ryan T. Hancock


1.Red Star Pt.1 & 2 : odyssée épique de 16 minutes composée de deux parties pas forcément distinctes ou marquées car sans pause ou changement musical. Les paroles de la seconde partie commencent à 11:58.

L'introduction est psychédélique et planante, ensuite il y a la batterie et les roulements exécutés d'une façon lente, avec des baguettes d'orchestre, ce qui rend la pièce encore plus intense et trippante. La voix de Sean McVay est envoutante, une des voix que je préfère dans ce genre. Les effets du synthétiseur aux sonorités futuristes ajoutent une texture électronique pour rendre l'œuvre la plus cosmique possible.

Il y a un solo de guitare à 7:05, celui ci est crescendo et évolue avec une distorsion très "heavy psychédélique".

La seconde partie est caractérisé par un chant plus agressif, tout en restant chanté et non crié, qui colle parfaitement avec l'évolution de la pièce qui se veut de plus en plus énergique. Il y a un autre solo de guitare à 13:45 ; plus chaotique celui-ci.


2.Echo Of A Waning Star : morceau sous forme de balade poétique de trois minutes, la voix est encore plus hypnotisante que sur les autres morceaux car il y a un effet qui rappelle un peu la voix d'Ozzy Osbourne. Ce qu'on retient c'est surtout les paroles. Si vous y faites attention, elles sont à double sens car c'est autant à propos de l'esclavage que d'une étoile.


3.Ecliptic : l'ambiance de cette pièce instrumentale est tout droit sortie d'un épisode de Stranger Things avec ses sons futuristes. Cela me fait aussi penser à l'artiste français Kavinsky qui utilise également ces claviers rétros 80's. On sent également une influence Pink Floyd dans cette atmosphère "space-rock".


4.Eta Carinae : "Eta Carinae est un système stellaire comprenant au moins deux étoiles, avec une luminosité totale dépassant cinq millions de fois celle du Soleil" (source : Wikipédia). On peut dire donc, que ce sont deux des étoiles les plus brillantes dans notre ciel.

Deuxième plus longue pièce de l'album (8:01), Eta Carinae est caractérisé par sa première partie plutôt smooth et sa seconde partie qui comporte ce riff de guitare simple mais tellement efficace (4:24). Je l'adore, je monte le son dés qu'il arrive. J'en ai la chair de poule tellement c'est le genre de riffs de guitare que j'aime dans ce genre musical. Ce riff est le fil conducteur de cette deuxième partie. Quelques notes de synthé sont présentes dans la dernière minute avant de faire place, sans temps mort au morceau suivant.


5.Dead Star : le début est plus lent et est joué à la guitare acoustique pour ensuite partir sur de l'électrique. On a l'image dés le début d'un albatros tombant du ciel. "Dead star calling me home" suggère qu'il y a une sorte de retour à la maison paisible, même dans la vie après la mort…


6.Red Star Pt.2 (Radio Edit) : départ sur les chapeaux de roue, cette pièce n'est autre que la seconde partie de la piste numéro un. Adaptée donc pour passer à la radio. Je n'ai pas trouvé ça spécialement utile de terminer l'album par ça. J'aurais préféré une fin épique…


S'il fallait écouter juste trois morceaux de cet opus

-Red Star Pt.1 & Pt.2

-Ecliptic

-Eta Carinae


Les informations inutiles d'Eddy

-Un morceau que j'apprécie spécialement est The Morning Song, de l'album précédent Longing To Be The Mountain. Je le trouve parfait : c'est une balade calme avec cette montée en puissance et cette fin avec ce gros riff stoner qui rappelle le groupe Sleep.

-J'aime particulièrement la voix du chanteur. Souvent c'est la voix qui peut me décevoir dans un groupe mais ici je trouve qu'elle colle parfaitement avec l'univers musical du groupe.

-Au mois d'avril, quatre enregistrements filmés en studio ont vu le jour sous le nom de "Quarantine Session". Je vous propose la première partie qui comporte Red Star Pt.1 & Pt.2 et Eta Carinae.

Petit clin d'oeil au groupe All Them Witches qui sont des amis, le batteur porte un T-shirt à l'effigie de la formation.



Bref…

Dead Star se dévore à grande vitesse. C'est un voyage spatio temporel tellement apaisant et hypnotisant, dans lequel on embarque dés la première note. Six pistes pour un peu moins de 40 minutes ; cela passe juste trop vite ! Dés qu'il est fini, je le remet au début. L'ambiance, les sonorités spatiales et futuristes de l'œuvre et le talent de ces trois musiciens m'ont séduit dés la première écoute. J'écoute cet album depuis plusieurs mois (il est sorti en mars) et je me suis enfin décidé à vous faire partager mon amour pour cette album unique. Je classe Dead Star dans mon top 5 des meilleurs albums du genre de l'année 2020.


-Note : 9/10

-Genre : Heavy Psychédélic Rock

-Maison de disques : autoproduction

-Pour fans de : stoner/rock psychédélique, All Them Witches, …

579 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout