• Eddy

Lowrider - Refractions

Les suédois de Lowrider sortent Refractions en février, 20 ans après leur premier opus. Énorme claque stoner qui va vite devenir un classique du genre...


Le groupe

Lowrider est un quatuor de stoner rock formé en 1997 en Suède, à Karlstad, ville située à 300 km de Stockholm. Leur premier album, Ode to Io, voit le jour en 2000. Vite devenu culte, il les propulse dès lors comme pionniers du stoner suédois. Leur son est dans la veine du groupe mythique Kyuss. D'ailleurs, la presse et les fans les comparent souvent avec ce groupe phare de la scène stoner californienne.

Les musiciens se séparent en 2003 et se retrouvent pour des spectacles de réunion au mythique festival Desert Fest de Londres et Berlin les 26 et 27 avril 2013. Depuis, ils se sont produits au Hellfest en 2014 et au Desert Fest de 2017 en Belgique, en Allemagne et en Angleterre. Leur dernier spectacle remonte au festival Rock Im Wald de juillet 2019 en Allemagne.


Source: www.theobelisk.net


Lowrider est composé de

Ola Hellquist au chant et à la guitare (en avant plan)

Niclas Stålfors à la guitare (à droite)

Andreas Eriksson à la batterie (derrière sa machine!)

Peder Bergstrand à la basse, au chant (à gauche)


L'album

Refractions est composé de six pistes et a été enregistré aux studios KM de Karlskoga en Suède. Le mixage et le mastering a été réalisé par Karl Daniel Lidén. Peder Bergstrand (basse/chant) a dit de lui dans une interview qu'il a fait un travail remarquable. Il va jusqu’à lui donner le titre de 5ème Beatles pour l'implication dans l'enregistrement :-). Vous pouvez retrouver l'interview vidéo complète plus bas dans "Les Informations inutiles d'Eddy".

La pochette a été conçue par l'artiste allemand Max Löffler, qui a déjà collaboré avec Kadavar et The Shrine. Les autres illustrations (livret, arrière du disque) ont été réalisées par l'artiste néerlandais Maarten Donders, connu puisqu'il a imaginé les affiches pour le RoadBurn Festival, mais également l'artwork pour Graveyard, Blues Pills, Brant Bjork, Monolord ou encore Uncle Acid & The Deadbeats. Son univers visuel est psychédélique et trippant, je vous conseille d'aller voir ses œuvres : https://www.maartendonders.com

Lowrider a le groove des années 70 et le côté lourd des années 90. Les musiciens ont leur propre son car, bien qu’en étant dans la lignée de celui de Kyuss, ils gardent leur propre style et sont loin d’être une pale copie.


Source : https://lowriderofficial.bandcamp.com/album/refractions


L'analyse d'Eddy

1.Red River : composée au début des années 2000, ce morceau a notamment été joué lors du Hellfest 2014. Le riff est puissant et accrocheur, la voix de Bergrtrand colle parfaitement avec l'univers musical, un parfait équilibre entre la lourdeur et le côté mélodique de la pièce.

2.Ode to Ganymede : l'intro est un bel enchainement de roulements sur les fûts d'Andreas Erikkson, complété par cette grosse guitare dont les sonorités me rappellent Josh Homme (Kyuss, Q.O.T.S.A). Le morceau a un côté hypnotisant, bien propre au desert rock. A 6:31, c'est mon passage préféré, avec une belle montée en puissance et ce riff épique qui me pousse à monter le son pour me faire péter les tympans!

A 7:22, on peut remarquer l'usage d'une distorsion à la croisée entre Black Sabbath et Sleep, à la pédale wah-wah. Il y a également une partie avec du mellotron (clavier), pour rendre cette œuvre encore plus complète et diversifiée.


3.Sernanders Krog : les sonorités interstellaires et la grosse caisse assez détendue donnent un mélange super planant. Un chaos structuré aux allures de voyage dans l'espace! J'aime particulièrement le passage hypnotisant à 3:12, avec cette ligne de basse suivie de ce break à l’effet de sirène/alarme venue de loin. Vient ensuite la grosse caisse, toujours relâchée, qui donne ce son garage qu'on n’a pas l'habitude d'entendre, surtout dans une production aussi léchée. La fin de cette pièce est marquée par un long solo de guitare magistralement composée, avec du gros fuzz bien gras! C'est un de mes passages préférés de ce disque (de 3:12 à la fin!).


4.Ol' Mule Pepe : dés le départ, c'est lourd comme l'enfer avec ce riff de guitare qui sonne comme une tonne de briques! L'effet utilisé dans la voix donne un côté rétro et est plus agressif que d'habitude pour ce morceau survitaminé qui a un groove inimitable. Ils la jouent également lors du live du Hellfest.


5.Sun Devil/M87 : l'énergie et la lourdeur ne s'essoufflent pas et sont toujours au rendez-vous de cet opus qui devrait être votre disque de prédilection pour un gros roadtrip sale!

A la base, Sun Devil est une courte pièce à la guitare acoustique qui figure sur Ode To Io. Ici, elle devient l'introduction en version électrique de cette pièce instrumentale "heavy as fuck".


6.Pipe Rider : clos final de plus d'onze minutes avec une vibe mélancolique.

Informations inutiles d’Eddy?

-Le premier enregistrement de Lowrider est un single split 7' sorti en 1997 avec un autre groupe de stoner suédois, Sparanza. Deux pièces figurent sur ce split : Lameneshma de Lowrider et Burnin' Boots de Sparanza.

-En avril 1999, les musiciens sortent un split EP avec le groupe Nebula sur le label MeteorCity. Chaque groupe y enregistre quatre pistes : quatre de Nebula sur la face A et quatre de Lowrider sur la face B, dont le premier titre est Lameneshma, sorti deux ans avant. Nebula est une formation avec deux anciens membres de Fu Manchu.



-Avis aux collectionneurs : ces deux enregistrements se trouvent sur discogs !

-Le magasine Kerrang!, bien qu'il ne soit pas spécialisé en stoner rock, a dit à propos d'eux qu'ils étaient "Le clone le plus convainquant de Kyuss".

-Ils ont mis pratiquement 20 ans avant de sortir Refractions et cela se ressent, car l'album est un petit chef d'oeuvre du genre.

-En 2017, leur BandCamp voit le jour et ils en profitent pour y publier une version Deluxe de leur premier opus Ode to Io.

-Interview de Peder Bergstrand par le média The Obelisk disponible en vidéo :


Pendant plus de 45 minutes, il nous parle de la réalisation de Refractions. C'est plutôt cool à regarder et on apprend pas mal de choses !

-Quand vous cherchez le band sur Spotify, Youtube ou autre plateforme, faites attention car il y a un autre groupe australien qui s'appelle Lowrider, mais c'est de la soul music !

-La Suède regorge de talents en stoner : Monolord, Truckfighters, Green Leaf ou encore Graveyard pour les plus connus.


Bref...

Après 20 ans d'attente pour les fans de la première heure, le résultat est au-delà des espérances. Refractions sonne comme la perfection pour les amateurs de stoner : une production et un mixage exceptionnels, un opus hyper travaillé et avec des riffs ingénieux et enveloppants comme une couverture en hiver. Acclamé unanimement par les critiques et les mélomanes, Refractions est assurément un des albums de l'année et il figure dans beaucoup de listes des meilleures sorties de 2020 dans le genre.

Les guitares fuzzés à bloc et la lourdeur parfaitement balancée de cet album en fait un chef d'œuvre dont on parlera pendant longtemps…


-Genre : Stoner rock/Desert rock

-Note : 9/10

-Maison de disques : Blues Funeral Recordings

-Pour fans de : Kyuss, Queens Of The Stone Age, Fu Manchu,...

https://lowriderofficial.bandcamp.com/


J'en profite pour vous souhaiter une excellente année 2021. Ce qui est sûr, c'est qu'elle ne peut pas être pire que celle qui vient de passer…

En espérant qu'il y ait pleins de bonnes sorties musicales et surtout, des découvertes! On se retrouve pour de nouvelles chroniques autour du 10 janvier. Prenez soin de vous, et merci d'être de plus en plus nombreux à me suivre !


235 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout