• Eddy

Monolord - No Comfort

Le 20 septembre dernier, les Suédois du groupe Monolord sortaient leur quatrième album : No Comfort.




Le groupe

Formé en 2013 à Götebord, Suède, le trio excellant dans le Doom, aux côtés d'autres formations comme Sleep ou Dopelord, a déjà sorti trois albums chez Riding Easy Records : Empress Rising en 2014, Vaenir en 2015 et Rust en 2017. Leurs riffs lourds et lents, et leurs vocalises, sont typiques de ce style musical, qui a explosé ces dix dernières années. Les influences de Black Sabbath se font ressentir car le groupe mythique de Birmingham, pionnier du Heavy Métal, est souvent cité comme influence majeure du mouvement "Doom/Stoner". En effet, le son de leur guitariste Tommy Iommi y est pour beaucoup. Son jeu de guitare pesant et saturé est ce qui a séduit toute cette génération d'artistes.

L'album

No Comfort est le première opus du groupe à sortir sur le label Relapse Records après trois sorties chez Riding Easy Records. Les trois membres du groupe ont chacun leur implication dans ce son unique : Thomas Jäger au chant et à la guitare avec ses riffs endiablés et mélodiques et sa voix mélancolique dotée d'un côté sombre qui collent parfaitement ensemble; la basse, assurée de son côté par Mika Häkki, est omniprésente et prend aux trippes telle une décharge électrique. Cela donne de la profondeur et de la consistance aux morceaux. Et en ce qui concerne la batterie, Esben Williams est tout aussi talentueux que ses collègues. L'album est hypnotisant et il y a quelques bons solos de guitare, notamment sur la piste The Bastard son qui ouvre cet opus. Comparé à son prédécesseur "The Rust" sorti en 2017, que j'avais personnellement adoré, No Comfort est plus sombre et dense ! La cerise sur le gâteau est la pièce finale intitulée No Comfort, pas loin de onze minutes clôturant cette oeuvre en beauté avec cette fois une lenteur déconcertante, envoûtante voire hypnotisante. L'atmosphère proposée par la musique des Suédois est unique, accrocheuse et intemporelle.



L'information inutile d'Eddy

Saviez-vous qu'il y avait un wikipédia de la musique Stoner appelé Riffipedia ? Vous pouvez y trouver pas mal d'informations sur ce genre musical qui s'impose sur la scène musicale par sa richesse et sa variété de sous genres. Je m'en suis servi comme source pour écrire cette chronique. https://riffipedia.fandom.com/wiki/Main_Page

Les choix d'Eddy

-The Bastard Son : la première piste qui en dit déjà long sur l'ensemble de ce disque.

-The Last Leaf : le morceau est vraiment sombre et mélancolique tout comme son vidéoclip que je vous suggère de regarder. Il a été réalisé par Björn Rallare, un infographiste et réalisateur de vidéos suédois assez talentueux. La recherche de la perfection dans le son de Monolord se trouve ici dans ce solo de guitare habilement composé!



-Larvae : belle montée en puissance au départ assez calme puis qui évolue avec un ton groovy.

Bref...

No Comfort est un album proche de la perfection, le plus abouti de leur discographie. On sent la volonté du groupe à travailler fort sur ce qu'ils font et ça se ressent encore une fois. Monolord sort des albums de plus en plus recherchés musicalement. Le groove de cette oeuvre et les mélodies sont géniales et Monolord s'impose en passant d'un des groupes underground à un des leaders du genre. J'ai déjà hâte d'écouter le suivant. Assurément une des sorties les plus intéressantes de cette rentrée ! -Style : Doom/Sludge -Compagnie : Relapse Records

-La Note d'Eddy : 8,5/10

-Pour fans de : Sleep, Kadavar, Conan,...

-A écouter : à plein volume,avec une bonne bière !

-Liste des pistes : The Bastard Son The Last Leaf Larvae Skywards Alone Together No Comfort

79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout