• Eddy

Scorched Oak - Withering Earth




Withering Earth, premier album prometteur pour les allemands de Scorched Oak est sorti le 18 septembre dernier. Cet opus aux sonorités heavy rock, avec une vibe blues très marquée et également un côté doom, ne laisse personne indifférent dés sa première écoute. Du doom qui groove en t**arnak ! Je renommerais cet album Groovy Side Of The Doom !

Le groupe

Scorched Oak (comprenez "le chêne roussi" en français) est une formation originaire de Dortmund qui a vu le jour en 2016. À la base, le groupe était composé de cinq membres (deux guitaristes, un batteur, une chanteuse et une bassiste) et a sorti un morceau dénommé « Ember" en 2017 avec ce line-up. Finalement, Lea décida de quitter le groupe et ils se sont donc mis à la recherche d'un(e) autre chanteur/euse, en vain...

Suite à cet échec, Linda (basse) et Ben (guitare) décidèrent de prendre des cours de chant afin de continuer l'aventure. En plus de leurs instruments respectifs, une voix féminine et masculine viennent s’ajouter à l’équation, ce qui apporte un gros plus au groupe car cela crée une ambiance aux deux teintes bien distinctives. Coté percussion, derrière les fûts, on retrouve Freed.

Assez satisfait du travail accompli grâce aux cours, ils décidèrent donc d'enregistrer la piste Junk en mars 2018, puis ensuite un premier EP intitulé sobrement "EP 2018", en novembre 2018. Vous pouvez trouver tout ce contenu sur le BandCamp du groupe : https://scorchedoak.bandcamp.com


Malheureusement, le guitariste soliste, Adrian, dû à des problèmes de santé, fut forcé de quitter le groupe à son tour. Ils se produisaient en spectacles assez régulièrement et avaient déjà commencé à écrire et composer pour le futur album.


Sans baisser les bras, après plusieurs discutions, le groupe a finalement décidé de poursuivre l’aventure en trio. Avec une guitare en moins, ils ont du réarranger les morceaux déjà composés.

Dés les premières répétitions à trois, tous les membres étaient satisfaits du résultat de la nouvelle formation de Scorched Oak, ils ont par-ailleurs beaucoup tourné en 2019. Pour 2020 par-contre, cela a été une autre histoire (merci la pandémie !). Malgré tout, l'album a été très bien accueilli et ils ont évidemment hâte de retrouver les planchers de la scène et le public...


L'identité musicale des allemands se définit principalement sur l'instrumental, le tout subtilement accompagné du chant "blues rock" de Linda et du chant plus metal de Ben. Ce cocktail bien dosé résulte en un beau contraste explosif.


Au niveau des influences, j'ai eu la chance de m’entretenir par courriel avec Ben le guitariste, qui a répondu à toutes mes questions. Il m'a cité des groupes tels que Dopethrone, Electric Wizard, Red Fang, Dozer, Truckfighters, 1000 mods, Asteroid, All Them Witches, Monolord, Kyuss, QOTSA, Belzebong, King Buffalo, Fu Manchu, Lowrider comme étant des influences notoires. Bref , que du bon stock pour les amateurs du genre !

Les groupes soulignées ont déjà fait l'objet de critiques sur ce blog.


De gauche à droite : Freed (batterie), Linda (basse/chant), Ben (guitare/chant) Source : BandCamp


L'album

Withering Earth est composé de cinq morceaux :

1.Mountain : l'introduction ressemble au début d'un solo de batterie, ensuite la grosse guitare bien lourde embarque. On peut retrouver des similarités dans le son qui me fait penser à la guitare de Tom Morello dans Rage Against The Machine. Pièce majestueusement bien écrite, avec des passages plus calmes et une énergie qui revient toujours au galop!

Voici les paroles (Linda) :

I’ve been through all the oceans

and still I can’t swim

I had my eyes wide open

and still I can’t see

was wandering all the roads

still I can’t walk

I know all the words and never learned to talk

2.Swamp : le chant énergique de Linda est suivi d'un riff catchy-efficace qui rentre au poste !

Les paroles parlent des gens toxiques et des manipulateurs qu'on rencontre malheureusement dans sa vie. Il y a un petit côté Clutch pour le côté blues rock.

3.Forest : probablement ma pièce préférée! Morceau plus sombre et plus atmosphérique. J'aime les effets utilisés sur la basse. Le côté planant des roulements de tomes de batterie mêlés aux effets dans la voix de Ben nous plongent directement au cœur de la forêt ! Avec une fin doomesque !


4.Tide : pièce hypnotisante assez consistante de 10 minutes aux sonorités rappelant le groupe Sleep.

5.Desert : on sent l'influence du groupe Electric Wizard ici. Les deux voix sont simultanées et le morceau est énergique à outrance. J'adore les variations d'ambiance car cela alterne de passages gonflés à bloc à une certaine douceur mélancolique. Montez le volume, c'est la dernière...

Selon Ben, c'est un album concept sur deux points, on peut l'appeler environnemental; en effet, quand on analyse la pochette et le titres des pièces, il y a un vrai lien avec l'environnement naturel qui nous entoure. C'est un bel hommage à Mère Nature, chaque piste évoque un élément de celle-ci. La chanson Forest est un bon exemple , vous pouvez trouver les paroles sur la page BandCamp.


Musicalement, ce disque me fait penser à Arch Stanton (album instrumental) des américains de A Karma To Burn : un son hyper percutant, des gross riffs gras et accrocheurs et une batterie qui donne envie d'en jouer. Ici il y a deux chants mais qui ne prennent pas trop de place pour laisser aux instruments leur rôle dominant.


L'écriture de Withering Earth a commencé début 2019 et a été enregistré en avril 2020 dans le local de répétition des allemands sous la direction de Robin Stirnberg (production/mix), qui a travaillé également avec une autre formation prometteuse qui s'appelle Stargo. Je vous conseille vivement leur album Parasight sorti en juin dernier. Je l'ai écouté en rédigeant cette critique et c'est un groupe à surveiller également!

Pour le mastering, ils ont fait appel à Dennis Koehne. Il a notamment déjà collaboré avec Lacuna Coil ou Moonspell.

Quant à la pochette, elle a été réalisée par Maciej Kamuda : https://www.instagram.com/maciejkamuda_art/?hl=fr


Les informations inutiles d'Eddy

-Deux de mes amis m'ont conseillé cet album dont je n'avais jamais entendu parler et j'ai accroché dés la première écoute en septembre dernier. Merci à eux : Simon et Philippe !

-Je tiens à remercier Ben (guitare/chant) pour ses réponses à mes questions !

-Si on regarde la durée des chansons, elles sont de plus en plus longues : 6:21 , 7:45 , 9:37 , 10:29, 14:26. Je sais pas si c'est fait exprès mais je trouve ça très cool !

-Groupe à encourager via leur BandCamp : vous pouvez vous procurer un Cd, un vinyle (limité à 500 exemplaires, numéroté) ou un T-shirt à l'éfligie de l'album.

-Je parle de plein de styles différents , mais je trouve qu'il y a aussi un côté nu métal qu'on peut entendre sur la plupart des morceaux proposés, surtout dans la guitare. On le classera quand même dans "doom" car il faut faire un choix !

Où écouter cet album ?

https://scorchedoak.bandcamp.com/album/withering-earth

Sur Spotify !



-Genre : Stoner rock/Doom

-Note : 9/10

-Pour fans de : A Karma To Burn , Sleep, Kadavar, Electric Wizard, The Sword et autres excellents groupes mythiques du genre. Pour amateurs de fuzz et de lourdeur !


Bref...

On peut dire que la persévérance finit toujours par payer car ils ont eu pas mal d'obstacles dans leur carrière (changement de line-up, cours de chant...) et donc pas mal de remises en question. Withering Earth est un franc succès salué par la presse et les sites spécialisés en rock stoner et c'est franchement mérité. Ils peuvent être fiers de leur disque ! Surtout que c'est très difficile de se faire un nom vu le nombre de groupes/d'artistes qui sortent de la musique, avec l'explosion d'Internet et des plateformes numériques. Ça n'a jamais été aussi facile d'écouter de la musique que de nos jours. Le problème est la multitude des choix...

Les allemands nous livre là un premier album remarquablement réussi, efficace et à la production brillante. Les musiciens sont talentueux. J'appelle ce genre de groupes un "power trio" (comme leurs compatriotes de Kadavar). Bonne écoute, et en espérant les voir assez rapidement en concert et en attendant leur prochain album avec (déjà) beaucoup d'impatience!


197 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout